Jean-Stéphane Sierra a débuté le roller en 1989. Il a rapidement progressé pour se hisser dans la catégorie Elite sur Marathon. Il a même remporté des médailles en championnat de France. En 2011, il devient champion du monde Master sur Marathon.

Un constat

Jean-Stéphane SierraEn 1993, il constate que la plupart des patineurs partent en Italie pour se faire faire des chaussures sur mesure. Il décide alors de se renseigner sur les procédés de fabrication. Il va tâtonner pendant un an avant de se lancer dans la fabrication de ses propres chaussures de course moulées.
En 1994, sa première paire de roller voit le jour après un mois de travail à plein temps !
De fil en aiguille, ses proches lui demandent des paires de chaussures de roller course sur mesure, sa seconde paire devient vice-championne de France aux pieds d’un de ses amis.

Le plongeon dans le grand bain

En 1995, Jean-Stéphane Sierra monte sa société.

Depuis lors, il réalise des chaussures aux noms évocateurs :

  • Phantom (avion américain)
  • Rafale (avion français)
  • Tomcat (avion américain)

Hé oui, Sierra est fan d’aéromodélisme !

Une diversification progressive vers le cyclisme

Au fil des années et de ses rencontres, Jean-Stéphane Sierra fabrique des chaussures pour le roller de vitesse, puis pour le vélo. Il rencontre Marion Clignet, multiple championne du monde et médaillée olympique avec laquelle il va perfectionner son savoir-faire. Depuis lors, ses chaussures de cyclisme ont remporté plusieurs médailles aux championnats du monde et aux Jeux Olympiques, une consécration pour l’artisan toulousain.

Il s’aventure même à fabriquer des chaussures de patinage sur glace.

Un passionné à votre service !

Voir le reportage vidéo de France 3 Midi Pyrénées à propos de Jean-Stéphane Sierra